- RELATIONS GRADES-CHAMPIONNATS          

(Annexe 3 du règlement de la Commission Spécialisée des Dan et Grades Équivalents de la F.F.J.D.A.)

1) Définition

La Commission spécialisée des dan et grades équivalents de la F.F.J.D.A. donne la possibilité aux compétiteurs, masculins et féminins, à partir de la ceinture marron, avec l’accord de leur professeur, de comptabiliser sur leur passeport Judo, Jujitsu, les WAZA-ARI et IPPON marqués.

Ces points seront comptés pour le passage au grade supérieur et s’ajouteront éventuellement à ceux acquis en test d’efficacité/combat.

Cette mesure est valable pour les grades « compétition ».

Les points ne pourront être comptabilisés pour l’accession au grade supérieur qu’après la date d’homologation du grade précédent, dans les mêmes conditions que pour les animations sportives organisées pour les tests d’efficacité-combat.

Cette décision s’applique aux compétitions individuelles suivantes :

2) Tableau des compétitions

– Championnat de France individuel cadets-cadettes

– Coupe de France individuelle cadets-cadettes

– Critérium national individuel cadets-cadettes

– Championnat de France individuel juniors

– Coupe de France individuelle 3e division

– Championnats de France individuels 1re et 2e division

– Coupe Nationale des entreprises C.N. et Kyu

Pour les sept points ci-dessus : à tous les échelons de sélection y compris les districts.

– Tournois labellisés A Juniors et Seniors

– Tournois labellisés « Master » (Vétérans)

– Coupe régionale toutes catégories et ceintures de couleurs Juniors / Seniors niveau régional

– Tournois labellisés ayant obtenu l’attribution de la relation grades / championnats

– compétitions de loisirs appliquant la relation grades / championnats (cf. règlement des compétitions de loisirs).

– championnats nationaux des Fédérations multisports, affinitaires, scolaires et universitaires agréées (niveau national uniquement), les Championnats interrégionaux de la F.S.G.T. et de la F.F.S.U. et le Challenge National de l’Union Sportive des Cheminots de France ayant fait l’objet d’une autorisation de bénéficier de la relation grades-championnats par la C.S.D.G.E. de la F.F.J.D.A.

Remarque : en cas d’abandon lors d’une compétition, les résultats qui ont précédé celui-ci sont pris en compte pour la relation grade-championnats.

3) Attributions de points

Comptabiliser uniquement les Waza-Ari (sept points) et Ippon (dix points).

Les points seront comptabilisés uniquement sur grades équivalent ou supérieur.

Les pénalités ne seront pas prises en compte pour l’attribution de points.

Règles du cumul de points

– en une seule fois
44 points minimum avec au moins cinq victoires consécutives par Ippon et Waza-Ari

– en deux passages sans défaite intermédiaire
44 points avec au moins cinq victoires consécutives par Ippon et Waza-Ari

– ou 100 ou 120 points par addition des points marqués dans les diverses épreuves en fonction du grade postulé

4) Administratif

Un délégué du C.O.R.G. devra assister aux manifestations où la relation « grades-championnats » est applicable, afin de permettre aux participants de comptabiliser sur leur passeport judo les points acquis.

Les points acquis seront comptabilisés pour accession au grade supérieur dès homologation du grade inférieur. Consulter les règlements en vigueur concernant les quotas et dan pour toute précision complémentaire.

 

RÉGLEMENTATION GÉNÉRALE DES GRADES COMPÉTITION
ET EXPRESSION TECHNIQUE


Sous réserve de la modification de l’arrêté du 27 avril 2001 par le Ministère des Sports portant approbation des conditions de délivrance des dan et grades équivalents adoptées par la commission spécialisée des dan et grades équivalents de la F.F.J.D.A.

I - CONDITIONS DE PRÉSENTATION AUX ÉPREUVES DU 1er DAN « COMPÉTITION » ET « EXPRESSION TECHNIQUE »

– être au minimum « cadets » et « cadettes »,

– être Ceinture Marron depuis un an au moins,

– avoir été évalué techniquement par l’enseignant et posséder l’autorisation de ce dernier pour se présenter.

II - NIVEAU D’ORGANISATION DES EXAMENS DE PASSAGES DE GRADES

Annexe 10.

CONTENU DES PASSAGES DE GRADES « COMPÉTITION »

1) Réglementation générale

Les examens pour le passage de grade du 1er au 4e dan « Compétition » se composent des épreuves :

• 1er, 2e et 3e dan

– requis « connaissances de l’environnement d’organisation des manifestations sportives »

– kata

– tests d’efficacité en combat

• 4e dan

– kata

– tests d’efficacité en combat

REQUIS DE CONNAISSANCES DE L’ENVIRONNEMENT D’ORGANISATION DES MANIFESTATIONS SPORTIVES

Principe :

Pour le candidat au 1er DAN

– titulaire du titre de commissaire sportif de club délivré par le professeur.

– l’attribution du requis sera validée par le formateur des commissaires sportifs à la suite d’une mise en situation pratique, d’une durée maximale de 3 heures, évaluée satisfaisante, comme commissaire sportif au cours d’une animation ou manifestation sportive départementale.

Les candidats seront encadrés par le formateur départemental des commissaires sportifs et des commissaires sportifs titulaires.

Équivalence : le titre de commissaire sportif départemental dispense de l’épreuve.

Pour le candidat au 2e DAN

– titulaire du titre d’arbitre de club délivré par le professeur.

– l’attribution du requis sera validée par l’instructeur d’arbitrage départemental à la suite d’une mise en situation pratique, d’une durée maximale de 3 heures, évaluée satisfaisante comme juge arbitre au cours d’une animation ou manifestation départementale n’engageant pas l’avenir sportif des combattants (sélection pour les échelons supérieurs).

Les candidats seront encadrés par l’instructeur d’arbitrage et des arbitres titulaires.

Équivalence : le titre de juge arbitre départemental dispense de l’épreuve.

Pour le candidat au 3e DAN

L’attribution du requis sera validé par l’instructeur d’arbitrage régional à la suite d’une mise en situation pratique, d’une durée maximale de 3 heures, évaluée satisfaisante comme arbitre au cours d’une animation ou manifestation régionale ou départementale n’engageant pas l’avenir sportif des combattants (sélection pour les échelons supérieurs).

Les candidats seront encadrés par l’instructeur d’arbitrage régional et des arbitres titulaires

Équivalence : Le titre d’arbitre départemental dispense de l’épreuve.

Remarque : exceptionnellement pour les mises en situation pratique, la commission d’arbitrage est en droit d’intervenir pour une éventuelle modification des erreurs commises par les candidats (elle fait office de jury d’appel dans ce cas).

2) Examen de kata

Le candidat au 1er dan doit avoir passé avec succès les épreuves de l’examen kata avant de se présenter aux tests d’efficacité combat.

Pour les autres « dan », l’épreuve kata peut-être passée indifféremment avant ou après les tests d’efficacité combat, sous réserve toutefois de remplir les conditions d’accès au grade postulé (tableaux annexe 10).

L’attestation de réussite au kata (UV1) sera identifiée par la signature du C.O.R.G. à l’emplacement prévu à cet effet dans le passeport.

EXAMEN KATA

Nature du dan

Kata

Modalités

1er DAN

NAGE

NO KATA

ou

GOSHIN JITSU

Les 3 premières séries dans les rôles de TORI et UKE

 

Les 12 premières techniques dans les rôles TORI et UKE

2e DAN

NAGE

NO KATA

 

Complet dans les rôles de TORI et UKE

3e et

 

4e DAN

GOSHIN JITSU

 

KIME

NO KATA

KATAME

NO KATA

GONOSEN

Deux kata complets au choix pour le 3e Dan, puis 2 kata supplémentaires et différents pour le 4e Dan

 

Kata complet dans le rôle de TORI, tout ou partie dans le rôle de UKE

                                                         NB : Les candidats de 51 ans et plus seront examinés uniquement dans le rôle de TORI.

Définition des KATA

Ce sont les « exercices de style » du Judo, Jujitsu. Ils doivent refléter le degré de connaissance et la maîtrise des exécutants.

En japonais, le mot « KATA » signifie : forme fondamentale. Le KATA du Judo, Jujitsu c’est la démonstration des principes de base d’attaque et de défense suivant une progression rigoureuse, résultat de l’expérience et de la réflexion des meilleurs et des plus anciens maîtres du Judo, Jujitsu.

Le KATA est l’une des unités de valeurs nécessaire à l’obtention de la Ceinture Noire ou des DAN.

Jugement des KATA

Critères à retenir

– attitude protocole,

– sincérité des mouvements dans l’attaque et la défense,

– exécution des techniques exactes dans leurs différentes phases, déséquilibre, placement, exécution (kuzushi, tsukuri, kake), un mouvement sans déséquilibre n’est pas une bonne technique du Judo-jujitsu,

– ordre chronologique d’exécution,

– rythme d’exécution.

Il est essentiel que la rigueur du jugement soit fonction du grade du candidat et de la pratique dans ce grade.

Remarque : En cas de refus à l’examen, le jury indique les raisons de son refus.

3) Tests d’efficacité en combat

Les candidats peuvent circuler librement sur l’ensemble du territoire sous réserve de respecter les conditions de participation et d’inscription.

POUR LE CANDIDAT AU 1er DAN

Catégories d’âges

De Cadets à Vétérans (vétérans à partir de 40 ans), masculins et féminines.

Catégories de poids

Groupes de poids les plus homogènes possibles

Formule de compétition

En poules de même grade, avec application du principe des 5 combats maximum par test.

Durée des combats

2 minutes

Arbitrage

Un arbitre stagiaire départemental minimum par tapis de 6 × 6 mètres avec 2 mètres de sécurité

(les arbitres seront encadrés par l’instructeur départemental d’arbitrage et des arbitres confirmés)

Décompte des points

L’arbitre annoncera tous les avantages et les pénalités

– les waza ari, 7 points et les ippon, 10 points obtenus par une action technique seront comptabilisés,

– les pénalités peuvent mettre fin au combat mais n’entrent pas dans le décompte des points,

– un combattant totalisant 5 victoires consécutives et 44 points au cours d’une même animation obtient son test,

– des combats de rattrapage sur une seconde animation shiai peuvent être cumulés pour l’obtention des cinq victoires consécutives (sous réserve d’aucune défaite),

– un combattant ayant terminé son test, doit sortir de la poule,

– les points obtenus dans le cadre de la relation grades/championnats s’ajoutent sans décompte du nombre des combats.

POUR LES CANDIDATS AUX 2e, 3e et 4e DAN

Catégories d’âges

Juniors et seniors masculins et féminines, vétérans masculins et féminines à partir de 40 ans.

Les cadets et cadettes n’ont pas accès à ces animations « shiai » servant de tests pour l’efficacité en combat.

Catégories de poids

Groupes de poids les plus homogènes possibles

Formule de compétition

En poules, avec application du principe des 5 combats maximum par test

Pour les vétérans, choix de participation avec les juniors et les seniors

Formule exceptionnelle de compétition

Avec un nombre de combats limités à 5 par animation, mais sans limite de participation par saison sportive.

Après un constat de terrain, particulièrement dans les DOM-TOM, tout autre aménagement à la présente réglementation, devra faire l’objet d’un accord préalable de la Commission spécialisée des dan et grades équivalents de la F.F.J.D.A.

Durée des combats

3 minutes

Attributions et décompte des points

L’arbitre annoncera tous les avantages et pénalités.

Des poules de même grade sont constituées.

Pour le cas exceptionnel où des poules de grades différents seraient constituées, les waza ari et les ippon obtenus par une action technique seront comptabilisés respectivement 7 points et 10 points quel que soit le grade.

Comptabilisation des points :

Les pénalités peuvent mettre fin au combat mais n’entrent pas dans le décompte des points.

– un combattant totalisant au moins 5 victoires consécutives et 44 points au cours d’une même animation obtient son test,

– sur plusieurs manifestations, en fonction du grade postulé, les combattants devront totaliser 100 ou 120 points (voir annexe 10),

– les points acquis dans le cadre de la relation grade/championnats, s’ajoutent et peuvent être cumulés,

– un combattant ayant terminé son test, doit sortir de la poule.

III - CONTENU DES PASSAGES DE GRADES « EXPRESSION TECHNIQUE »

Les candidats peuvent circuler librement sur l’ensemble du territoire sous réserve de respecter les conditions de participation et d’inscription.

Les candidats sont autorisés à prendre un ou plusieurs partenaires pour les U.V. No 1, 2 et 4.

 

EXAMEN DE 1er DAN
PAR
UNITÉS DE VALEURS CAPITALISABLES

Âge minimum et délai : cf. tableau récapitulatif – annexe no 10


Requis de connaissance de l’environnement d’organisation des manifestations sportives

– titulaire du titre de commissaire sportif de club délivré par le professeur,

– l’attribution du requis sera validée par le formateur des commissaires sportifs à la suite d’une mise en situation pratique, d’une durée maximale de 3 heures, évaluée satisfaisante, comme commissaire sportif au cours d’une animation ou manifestation sportive départementale.

Les candidats seront encadrés par le formateur départemental des commissaires sportifs et des commissaires sportifs titulaires.

Équivalence : le titre de commissaire sportif départemental dispense de l’épreuve.

U.V. No 1 Kata

Le candidat choisit une des propositions suivantes :

– NAGE-NO-KATA (3 premières séries)

– GOSHIN-JITSU : les 12 premières techniques

Rôle : TORI et UKE

U.V. No 2 Techniques Debout et Sol

1re option

Debout : Tachi-waza

– le candidat démontrera 2 techniques de projection de son choix (1 projection sur l’avant de Uke, 1 projection sur l’arrière) tirées du programme de l’annexe 6,

– la démonstration comprendra au moins, pour chacune des 2 techniques :

– Uchi Komi en statique et déplacement,

– Nage Komi en statique et déplacement,

– 2 opportunités,

– à la suite, le jury demandera la démonstration en statique de 3 techniques qu’il aura choisies dans l’annexe 6-1 (l’ensemble des 4 familles devra être couvert).

Sol : Katame-waza

– le candidat démontrera 2 techniques de contrôle au sol qu’il aura choisies dans 2 familles différentes de l’annexe 6. Les techniques seront démontrées à partir d’une liaison debout-sol et de 2 situations de travail différentes choisies dans l’annexe 6.

– le jury demandera ensuite la démonstration de 3 nouvelles techniques, 1 dans chacune des familles (annexe 6-1). Le candidat choisira la situation de travail.

2e option

Tachi-waza

– le candidat devra démontrer 2 techniques différentes de projection choisies dans l’annexe 6 (une sur l’avant de Uke, l’autre sur l’arrière) après installation de saisies sur le judogi et à partir de deux des situations choisies ci- dessous :

– Défense et riposte sur tentative de saisie de face,

– Défense et riposte sur saisies installées et tentative de technique de projection,

– Défense et riposte sur coups avec bras ou jambes,

Le candidat choisira ensuite dans l’annexe 6-4, 2 techniques (spécifiques) de projections ou amenés au sol qu’il démontrera à partir de situations d’agression variées, de face, par l’arrière, sur le côté.

En incluant les liaisons debout-sol et les techniques spécifiques de contrôle au sol.

– le candidat devra présenter les procédés d’entraînement tendoku renshu, uchi komi, nage komi des techniques qu’il aura choisies,

– le jury demandera ensuite 3 techniques choisies dans l’annexe 6-4 : projections, coups, clés sur les différentes articulations, étranglements, que le candidat démontrera à partir des situations de son choix.

Ne waza

– Self défense,

Après une liaison debout-sol, présenter deux techniques de contrôle au sol de l’adversaire.

– combat jujitsu.

À partir de la position quadrupédique de Uke, ou à partir de la situation Tori assis ou sur le dos, Uke entre les jambes, démontrer, une technique d’immobilisation, une technique de clés, une technique d’étranglement choisies dans les annexes 6 et 6-4.

U.V. No 3 Exercices d’application Judo

Préambule

Pour l’exécution de cette unité de valeur, les deux candidats devront montrer leur maîtrise, leur vitesse d’exécution, leur sens du placement en exécutant un ensemble de techniques variées et adaptées aux opportunités et situations offertes ou créées.

Les candidats devront respecter les principes suivants :

– sécurité : adaptation au partenaire et contrôle de la chute,

– sincérité du candidat dans son travail sans empêcher le partenaire de s’exprimer techniquement,

– justesse du comportement en tant que Uke (adaptation aux consignes).

Les candidats participeront à 4 exercices d’application de type kakari geiko* et/ou yaku soku geiko* de 3 minutes en respectant les recommandations énoncées dans le préambule ci-dessus.

Des consignes d’actions seront données pour chacun des exercices, par un coordonnateur de l’épreuve

A la suite le candidat participera à 1 randori au sol et à 2 randori debout de 2 minutes.

Les candidats de plus de 45 ans participeront à :

– 3 exercices d’application de 3 minutes,

– 1 randori* au sol et à 1 randori* debout de 2 minutes.

Pour être admis le candidat devra avoir été déclaré reçu à la moitié des exercices d’application plus un.

Remarque : Il est recommandé au jury, dans la mesure du possible, de répartir les candidats en groupes de poids et de regrouper les féminines.

U.V. No 4 Techniques de défense Jujitsu

Le candidat devra démontrer les 12 défenses imposées prévues en riposte des 3 premières techniques d’attaque de chacune des colonnes de l’exercice « 20 attaques défenses imposées Jujitsu » présentées dans le tableau de l’annexe 6-5.

* définition cf. Annexe no 11

EXAMEN DU 2e DAN
PAR
UNITÉS DE VALEURS CAPITALISABLES

Âge minimum et délai : cf. tableau récapitulatif – annexe no 10


Requis de connaissance de l’environnement, d’organisation des manifestations sportives

– titulaire du titre d’arbitre de club délivré par le professeur,

– l’attribution du requis, d’une durée maximale de 3 heures, sera validée par l’instructeur d’arbitrage départemental à la suite d’une mise en situation pratique évaluée satisfaisante comme juge arbitre au cours d’une animation ou manifestation départementale n’engageant pas l’avenir sportif des combattants (sélection pour les échelons supérieurs).

Les candidats seront encadrés par l’instructeur d’arbitrage et des arbitres titulaires.

Équivalence : le titre de juge-arbitre départemental dispense de l’épreuve.

U.V. No 1 Kata

Le candidat devra présenter les 5 séries du NAGE NO KATA

Rôle : TORI et UKE

Remarque : Les candidats de 51 ans et plus ne seront examinés que dans le rôle de Tori.

U.V. No 2 Techniques Debout et Sol

Debout : Tachi-waza

– le candidat démontrera 3 techniques de projection de son choix, 2 projections sur l’avant de Uke (1 sur l’avant droit et l’autre sur l’avant gauche de Uke) et 1 projection sur l’arrière tirées du programme de l’annexe 6.

La démonstration comprendra au moins, pour chacune des 3 techniques :

– Uchi Komi en statique et déplacement,

– Nage Komi en statique et déplacement,

– 2 opportunités au minimum sur chacune des techniques,

– 1 séquence tactique au moins incluant chacune des techniques,

– à la suite, le jury demandera la démonstration en statique et déplacement de 2 techniques qu’il aura choisies dans l’annexe 6-2.

Sol : Katame-waza

– Le candidat démontrera 3 techniques de contrôle au sol (1 technique dans chacun des 3 groupes de l’annexe 6) qui seront démontrées à partir d’une liaison debout-sol et d’une ou de plusieurs situations de travail,

– Le jury demandera ensuite la démonstration de 2 techniques qu’il aura choisies dans l’annexe 6-2. Le candidat choisira les situations de travail correspondantes.

U.V. No 3 Exercices d’application Judo

Préambule

Pour l’exécution de cette unité de valeur, les deux candidats devront montrer leur maîtrise, leur vitesse d’exécution, leur sens du placement en exécutant un ensemble de techniques variées et adaptées aux opportunités et situations offertes ou créées.

Les candidats devront respecter les principes suivants :

– Sécurité : adaptation au partenaire et contrôle de la chute,

– Sincérité du candidat dans son travail sans empêcher le partenaire de s’exprimer techniquement,

– Justesse du comportement en tant que Uke (adaptation aux consignes),

Les candidats participeront à 4 exercices d’application de type kakari geiko* et/ou yaku soku geiko* de 3 minutes en respectant les recommandations énoncées dans le préambule ci-dessus.

Des consignes d’actions seront données pour chacun des exercices par un coordonnateur de l’épreuve.

A la suite le candidat participera à 1 randori au sol et à 2 randori debout de 2 minutes.

Les candidats de plus de 45 ans participeront à :

– 3 exercices d’application de 3 minutes,

– 1 randori* au sol et à 1 randori* debout de 2 minutes.

Pour être admis le candidat devra avoir été déclaré reçu à la moitié des exercices d’application plus un.

Remarque : Il est recommandé au jury, dans la mesure du possible, de répartir les candidats en groupes de poids et de regrouper les féminines.

U.V. No 4 Techniques de défense Jujitsu

Le candidat devra démontrer les 20 défenses imposées de l’exercice « 20 attaques défenses imposées Jujitsu » présentées dans le tableau de l’annexe 6-5.

* définition cf. annexe 11

EXAMEN DU 3e DAN
PAR
UNITÉS DE VALEURS CAPITALISABLES

Âge minimum et délai : cf. tableau récapitulatif – annexe no 10


Requis de connaissance de l’environnement, d’organisation des manifestations sportives.

L’attribution du requis sera validé par l’instructeur d’arbitrage régional à la suite d’une mise en situation pratique, d’une durée maximale de 3 heures, évaluée satisfaisante comme arbitre au cours d’une animation ou manifestation régionale ou départementale n’engageant pas l’avenir sportif des combattants (sélection pour les échelons supérieurs).

Les candidats seront encadrés par l’instructeur d’arbitrage régional et des arbitres titulaires

Equivalence : Le titre d’arbitre départemental dispense de l’épreuve.

Remarque : exceptionnellement pour les mises en situation pratique, la Commission d’arbitrage est en droit d’intervenir pour une éventuelle modification des erreurs commises par les candidats (elle fait office de jury d’appel dans ce cas).

U.V. No 1 Kata

Le candidat devra présenter deux kata complets de son choix, parmi la liste suivante :

GOSHIN JITSU, KATAME NO KATA, KIME NO KATA, GONOSEN.

Les deux kata complets dans le rôle de TORI et tout ou partie dans le rôle de UKE.

Remarque : les candidats de 51 ans et plus ne seront examinés que dans le rôle de TORI.

U.V. No 2 Techniques Debout et Sol

Debout : durée : 5 à 6 minutes

– le candidat démontrera 4 techniques de projection (dans 4 directions différentes) tirées du programme de l’annexe 6.

La démonstration comprendra au moins, pour chacune des 4 techniques :

– Uchi Komi en statique et déplacement,

– Nage Komi en statique et déplacement,

– 2 opportunités au minimum sur chacune des techniques,

– au moins 4 séquences tactiques intégrant chacune des techniques choisies.

– à la suite, le jury demandera la démonstration en statique et sur une ou plusieurs opportunités d’une technique qu’il aura choisie dans l’annexe 6-3.

Sol : durée : 5 à 6 minutes

le candidat démontrera à partir d’une situation de travail qu’il aura choisie un ensemble de techniques couvrant les 3 familles de l’annexe 6 qui s’adapteront aux actions et réactions de Uke, le jury demandera ensuite la démonstration d’une technique qu’il aura choisie dans l’annexe 6-3 en précisant la situation de travail correspondante.

U.V. No 3 Exercices d’application Judo

Préambule

Pour l’exécution de cette unité de valeur, les deux candidats devront montrer leur maîtrise, leur vitesse d’exécution, leur sens du placement en exécutant un ensemble de techniques variées et adaptées aux opportunités et situations offertes ou créées.

Les candidats devront respecter les principes suivants :

– sécurité : adaptation au partenaire et contrôle de la chute,

– sincérité du candidat dans son travail sans empêcher le partenaire de s’exprimer techniquement,

– justesse du comportement en tant que Uke (adaptation aux consignes).

Les candidats participeront à 4 exercices d’application de type kakari geiko* et / ou yaku soku geiko* de 3 minutes en respectant les recommandations énoncées dans le préambule ci-dessus.

Des consignes d’actions seront données pour chacun des exercices, par un coordonnateur de l’épreuve

A la suite le candidat participera à 1 randori au sol et à 2 randori debout de 2 minutes.

Les candidats de plus de 45 ans participeront à :

– 3 exercices d’application de 3 minutes,

– 1 randori* au sol et à 1 randori* debout de 2 minutes.

Pour être admis le candidat devra avoir été déclaré reçu à la moitié des exercices d’application plus un.

Remarque : Il est recommandé au jury, dans la mesure du possible, de répartir les combattants en groupes de poids et de regrouper les féminines.

U.V. No 4 Techniques de défense Jujitsu

Démonstration de 20 défenses, choisies par le candidat venant en réponse aux « 20 attaques imposées » présentées dans le tableau de l’annexe 6-5.

* définition cf. annexe 11

EXAMEN DU 4e DAN
PAR
UNITÉS DE VALEURS CAPITALISABLES

Âge minimum et délai : cf. tableau récapitulatif – annexe no 10


U.V. No 1 Kata

Le candidat devra présenter deux kata complets de son choix, parmi la liste suivante :

GOSHIN JITSU, KATAME NO KATA, KIME NO KATA, GONOSEN NO KATA. Ils seront différents de ceux réalisés pour le grade précédent.

Les deux kata complets dans le rôle de TORI et tout ou partie dans le rôle de UKE.

Remarque : les candidats de 51 ans et plus ne seront examinés que dans le rôle de TORI.

U.V. No 2 Techniques Debout et Sol

Debout : durée : 6 à 7 minutes

Le candidat démontrera son mouvement spécial (tokui-waza) dans les différents contextes qu’il aura choisi ainsi que plusieurs techniques de son choix qui ont un lien tactique avec ce mouvement.

Un plan écrit de la démonstration sera remis au jury.

Sol : durée : 6 à 7 minutes

Le candidat démontrera son mouvement spécial (tokui-waza) dans différents contextes (situations de travail) qu’il aura choisis ainsi que les différentes techniques liées tactiquement à ce mouvement et qui lui permettent de s’adapter aux actions et réactions de Uke.

U.V. No 3 Exercices d’application Judo

Préambule

Pour l’exécution de cette unité de valeur, les deux candidats devront montrer leur maîtrise, leur vitesse d’exécution, leur sens du placement en exécutant un ensemble de techniques variées et adaptées aux opportunités et situations offertes ou créées.

Les candidats devront respecter les principes suivants :

– sécurité : adaptation au partenaire et contrôle de la chute,

– sincérité du candidat dans son travail sans empêcher le partenaire de s’exprimer techniquement,

– justesse du comportement en tant que Uke (adaptation aux consignes).

Les candidats participeront à 4 exercices d’application de type kakari geiko* et/ou yaku soku geiko* de 3 minutes en respectant les recommandations énoncées dans le préambule ci-dessus.

Des consignes d’actions seront données pour chacun des exercices, par un coordonnateur de l’épreuve

À la suite le candidat participera à 1 randori au sol et à 2 randori debout de 2 minutes.

Les candidats de plus de 45 ans participeront à :

– 3 exercices d’application de 3 minutes,

– 1 randori au sol et à 1 randori debout de 2 minutes.

Pour être admis le candidat devra avoir été déclaré reçu à la moitié des exercices d’application plus un.

Remarque : Il est recommandé au jury, dans la mesure du possible, de répartir les combattants en groupes de poids et de regrouper les féminines.

U.V. No 4 Techniques de défense Jujitsu

Expression personnelle du candidat d’une durée de 3 à 4 minutes couvrant les différents secteurs du judo-jujitsu.

Le candidat devra exécuter :

– des techniques de défense mettant en œuvre l’ensemble des habiletés techniques fondamentales dans les différents contextes de la pratique (garde, saisies, postures, déplacements...),

– des défenses et ripostes pertinentes adaptées aux situations d’attaques, couvrant l’ensemble des familles (atémis, clés, projections, liaisons debout-sol, contrôles au sol...), exécutées avec précision et vitesse.

* définition cf. annexe 11

EXAMEN DU 5e DAN
PRESTATION
TECHNIQUE

Âge minimum et délai : cf. tableau récapitulatif – annexe no 10


Conditions de présentation

Les conditions de présentation doivent être remplies au plus tard le 31 décembre de l’année précédant la date de l’examen (ex : pour la promotion 2013 : examen au mois de juin 2013 et conditions exigées remplies au 31 décembre 2012).

Épreuve :

Prestation de 25 minutes articulée en trois parties qui peuvent être présentées dans un ordre choisi par le candidat. Les candidats devront démontrer leur connaissance des différentes formes d’expression du Judo, Jujitsu.

JU NO KATA

Le candidat démontrera le JU NO KATA dans le rôle de Tori

JUDO debout et sol

Le candidat présentera en travail debout et sol, tout ou partie de son système d’attaque et tout ou partie de son système de défense.

La démonstration devra être organisée selon un plan clair et précis et fera apparaître les principes généraux qui organisent l’ensemble de la démonstration et au choix du candidat :

– les points clés des principales techniques retenues,

– le kumi-kata et les postures,

– les opportunités, les séquences tactiques etc.

Le candidat devra obligatoirement consacrer au minimum 10 minutes au Judo debout et sol.

JUJITSU

Le candidat présentera :

– des techniques de défense mettant en œuvre l’ensemble des habiletés techniques fondamentales dans les différents contextes de la pratique (garde, saisies, postures, déplacements...),

– des défenses et ripostes pertinentes adaptées aux situations d’attaques, couvrant l’ensemble des familles (atémis, clés, projections, liaisons debout-sol, contrôles au sol...), exécutées avec précision et vitesse.

(Le candidat devra obligatoirement consacrer au minimum 5 minutes à l’expression du Jujitsu).

Remarques :

– Pour l’ensemble des épreuves de mettre en évidence la qualité des connaissances et les savoirs faire techniques permettant de percevoir l’efficacité, de préférence à la réalisation de trop nombreuses techniques,

– Un document écrit relatant le détail de la prestation (6 exemplaires) devra être adressé à la Commission spécialisée des dan et grades équivalents de la F.F.J.D.A. 30 jours avant la date de l’examen.

Échec à la prestation :

Si une des parties de la prestation est jugée insuffisante, le candidat aura la possibilité de représenter cette seule partie au prochain examen ou, dans le cadre des examens grades stages nationaux réservés aux professeurs.

Si plus d’une partie est jugée insuffisante, le candidat devra représenter l’ensemble de la prestation.

Annexe 2


HAUTS GRADES (6, 7, 8 et 9e DAN)

L’accès aux hauts grades est subordonné à l’étude et à l’acceptation du dossier du candidat.

 

MODALITÉS D’ACCÈS AU 6e DAN


Conditions de présentation

Les conditions de présentation doivent être remplies au plus tard le 31 décembre de l’année précédant la date de l’examen (ex. pour la promotion 2013 : examen au mois de novembre 2013 et conditions exigées remplies au 31 décembre 2012).

Les 5es dan, répondant aux critères de présentation au 6e dan, devront faire acte de candidature auprès de la Commission spécialisée des dan et grades équivalents de la F.F.J.D.A. Après étude du dossier, la Commission spécialisée des dan et grades équivalents de la F.F.J.D.A. décide de l’acceptation ou du refus de celui-ci. Dans ce dernier cas, la Commission spécialisée des dan et grades équivalents de la F.F.J.D.A. justifie son refus.

En ce qui concerne les dossiers acceptés, les intéressés sont informés des conditions dans lesquelles ils pourront accéder à ce grade supérieur.

Critères de présentation

Tous les candidats devront justifier de 25 ans de ceinture noire et justifier d’au moins deux titres ou fonctions, depuis le dernier grade dans les domaines de l’environnement spécifique technique de l’activité judo jujitsu suivants :

– Être membre de Commission technique régionale,

– Être juge régional,

– Être label enseignants niveau régional minimum,

– Être membre de l’équipe technique régionale,

– Être ou avoir été arbitre régional minimum.

Toutefois, les postulants ne remplissant pas les critères ci-dessus ont la possibilité de demander une équivalence attribuée par la C.S.D.G.E. sur présentation d’un dossier.

L’attribution d’équivalence sera accompagnée d’une augmentation du délai dans le grade précédent.

L’âge plancher pour se présenter est de 50 ans et le délai dans le grade de 5e dan est de 10 ans minimum.

Bonifications

– Pour les postulants titulaires d’une qualification d’enseignement (B.E.E.S. ou diplôme équivalent option judo-jujitsu, C.Q.P., D.E.J.E.P.S., D.E.S.J.E.P.S.), l’âge plancher est ramené à 45 ans et le délai dans le grade de 5e dan à 8 ans.

– Pour les postulants ayant fait un podium aux Championnats de France 1re ou 2e division ou titulaires d’une qualification d’enseignement (B.E.E.S. ou diplôme équivalent option judo-jujitsu, C.Q.P., D.E.J.E.P.S., D.E.S.J.E.P.S.) et ayant participé à un championnat de France Individuel seniors par catégorie de poids ou équivalent à la 1re ou 2e division actuelles, l’âge plancher est ramené à 40 ans et le délai dans le grade de 5e dan à 8 ans.

Conditions particulières pour les plus de 60 ans.

Le jury évaluera la prestation présentée et consultera le dossier du candidat avant de prendre sa décision. Le dossier permettra une valorisation:

– de la carrière en général et depuis le dernier grade,

– des acquis d’expérience,

– de la compétence,

– de l’engagement.

La prestation pourra être aménagée en fonction du dossier médical soumis à la C.S.D.G.E. de la F.F.J.D.A.

Épreuve : Prestation et entretien

Prestation de 30 minutes. Les candidats devront démontrer leur connaissance des différentes formes d’expression du Judo, Jujitsu.

KOSHIKI NO KATA

Les candidats devront obligatoirement consacrer au minimum 5 minutes aux :

– Nage waza / travail debout

– Ne waza / travail au sol

– Jujitsu-self défense

La prestation sera suivie d’un entretien de 10 minutes maximum au cours duquel le candidat devra argumenter ses choix, la logique de sa prestation et la liaison entre les différentes formes d’expression. Le jury sera à même de poser des questions complémentaires en vue de fonder son évaluation.

Remarques :

– pour l’ensemble des épreuves: le candidat doit mettre en évidence la qualité de ses connaissances techniques, l’efficacité et la réalite du Judo, Jujitsu-self défense pratiqué, paramètres indispensables au rayonnement d’un 6e DAN, de préférence à la réalisation de trop nombreuses techniques,

– pour le travail en Nage waza en Ne waza, ainsi qu’en Jujitsu-self défense, le candidat peut expliquer éventuellement les démonstrations,

– pour le kata : KOSHIKI-NO-KATA imposé,avec respect du cérémonial et exécution en totalité dans le rôle de TORI,

– de plus, un document écrit relatant le déroulement de l’épreuve et le détail de la prestation (6 exemplaires) devra être adressé à la COMMISSION SPÉCIALISÉE DES DAN ET GRADES ÉQUIVALENTS de la F.F.J.D.A. un mois avant la date de l’examen. Ce document servira de guide et de support à l’entretien. Il devra inclure une présentation succincte du candidat (état civil, âge, région d’appartenance, activités et parcours en judo) à placer en début de document.

Une « fiche guide » de recommandations précisant les critères de jugement de l’examen du 6e dan est mise à disposition des candidats par la C.S.D.G.E.

Jugement

Chaque jury est composé de cinq membres titulaires du 6e dan minimum. Les membres du jury évaluent la prestation du candidat sur l’ensemble des épreuves, et donnent une des quatre appréciations suivantes: Excellent, Bien, Insuffisant, Très insuffisant.

Est déclaré admis(e) tout(e) candidat(e) obtenant après délibération du jury, quatre appréciations « Bien » au minimum des cinq membres du jury.

Mentions

Il est créé deux mentions pour l’ensemble de l’épreuve :

– La mention « excellent » qui s’obtient par cinq appréciations « excellent »

– La mention « Bien » qui s’obtient par quatre appréciations « excellent » et une « bien » ou trois appréciations « excellent » et deux « bien ».

Échec à la prestation

Le candidat refusé à la suite de sa prestation pourra se représenter a sa convenance et sans limite de présentation.

 

MODALITÉS D’ACCÈS AU 7e DAN


Pour les grades supérieurs à partir du 7e dan, les postulants n’ont pas à faire acte de candidature, leur promotion s’effectuera après traitement direct et décision de la Commission spécialisée des dan et grades équivalents de la F.F.J.D.A.

Les dossiers des 6e dan pouvant justifier d’un délai minimum de 10 ans dans le grade de 6e dan seront soumis au Comité des hauts grades pour étude.

En plus des conditions précisées au premier paragraphe, seuls les dossiers des candidats de catégories H.C. A, B, C et à titre exceptionnel les 6e dan non classés dans ces catégories, pourront être étudiés pour le 7e dan.

Le Comité des hauts grades proposera chaque année à la C.S.D.G.E. de la F.F.J.D.A. une liste de 6e dan promouvables.

La C.S.D.G.E. de la F.F.J.D.A. après étude des propositions du Comité des hauts grades et délibération décidera après un vote à la majorité des membres présents des nominations au grades de 7e dan.

Profil général

Expert technique compétent utile aux autres ayant eu une expérience significative de la compétition.

Pour hiérarchiser dans le temps les dossiers des promouvables, l’évaluation est menée sur les bases objectives ci-dessous.

Pour ce grade un rayonnement national minimum est exigé,

L’évaluation portera :

Sur la continuité et l’assiduité de la pratique du judo, sur les connaissances et les compétences acquises.

Sur le parcours d’enseignant et de formateur

Sur la contribution à l’encadrement et au développement du Judo Jujitsu

Sur le niveau sportif obtenu pendant la carrière de compétiteur

Sur l’ensemble des services rendus à la promotion du judo jujitsu

Sur la valeur d’exemple et les références connues depuis l’obtention du grade précédent, tant sur le tatami que dans la vie quotidienne.

 

MODALITÉS D’ACCÈS AU 8e DAN ET PLUS


Chaque année le Comité des hauts grades étudiera les dossiers des 7e dan pouvant justifier d’au moins 10 années de grades de 7e dan.

Pour l’accès aux grades supérieurs les modalités et les délais seront identiques

En plus des conditions précisées ci-dessus, seuls les dossiers des candidats de catégories H.C. A, B, C, pourront accéder au 8e dan.

Pour être promouvable le 7e dan devra dans le déroulement de sa carrière pouvoir justifier d’un rayonnement de niveau international.

L’étude des dossiers portera sur l’identification et l’évaluation de la carrière en général, sur l’ensemble du travail accompli, sur les services rendus pour la promotion du judo jujitsu, sur la valeur d’exemple, et sur les références connues depuis l’obtention du grade précédent, tant sur le tapis ou les autres activités judo jujitsu que dans la vie quotidienne.

Les dossiers retenus par le Comité des hauts grades seront soumis à la C.S.D.G.E. qui après les avoir étudié délibérera et procèdera à un vote pour nommer au grade supérieur les promouvables ayant obtenu la majorité des voix des membres présents.

 

TABLEAUX RÉCAPITULATIFS


CONDITIONS D’ACCÈS AUX GRADES DE 1er AU 5e DAN JUDO, JUJITSU
Année de naissance, délai entre les grades, épreuves à accomplir.

Grade

1er DAN*

2e DAN**

3e DAN

4e DAN

5e DAN

Année de naissance

1998ou avant

1996ou avant

1993ou avant

1989ou avant

1984ou avant

Délai dans le grade précédent

1an minimum

2 ans

3 ans

4 ans

5 ans

Environnement sportif

Requis Com. Spt.

Requis juges/arb.

Requis Arb.

   

Épreuve technique

Kata

Kata

Kata

Kata

 

Épreuves compétition

100 pts

100 pts

120 pts

120 pts

 

Épreuves E.T.

4 U.V.

4 U.V.

4 U.V.

4 U.V.

Prestation

** Le grade de 1er dan de la ceinture noire est accessible aux cadets/cadettes 1re année.

** Les shiai pour le grade de 2e dan de la ceinture noire sont accessibles à partir de juniors.

Le test KATA n’est probatoire que pour le 1er dan,

– Pour l’accession aux grades du 2e, 3e et 4e dan, les candidats peuvent commencer l’épreuve d’efficacité-combat ainsi que les U.V. 2, 3 et 4, dès lors qu’ils sont homologués dans le grade précedent. Pour le kata (U.V. 1), le délai dans le grade est obligatoire ainsi que l’âge plancher,

– Le Requis (Connaissance de l’environnement sportif) doit obligatoirement se passer dans la ligue des ressortissants sauf dérogation exceptionnelle à demander à la ligue d’appartenance.

Remarques :

– Les bonifications ne sont pas applicables sur les âges planchers,

– La validation de au moins deux dan en compétition est nécessaire pour postuler au 5e dan (date d’application : 1er septembre 2010, ne concerne pas les candidats ayant terminé leur test de 2e , 3e, 4e dan au 1er septembre 2010).

 

       
       
Coordonnées

Union Sportive Judo 86

Esplanade des citoyens, Mairie

86240 Fontaine-Le-Comte

President: Dulin Bernard, 06.11.68.47.86

stephane.vanaquer@usj86.com

Copyright
Propulsé par Viaduc
Mon site.fr - Tous droits réservés
Ce site est propulsé par Viaduc