- TENUE DES COMBATTANTS        

1) Règlement général

Les combattants porteront un judogi (tenue de judo) et une ceinture blanche ou rouge, nouée au-dessus de la ceinture réglementaire.

Les combattants ou les membres de l’équipe nommés en premier porteront la ceinture rouge et les seconds la ceinture blanche. Les judogi seront conformes aux règles définies ci-après.

En ce qui concerne les dimensions réglementaires des judogi, une tolérance devra être appliquée par les arbitres pour les catégories des cadets, cadettes et les compétitions n’accédant pas au niveau national.

Les combattants doivent se munir d’une ceinture rouge personnelle.

Tenue de judo (judogi) Les combattants devront porter un judogi correspondant aux normes suivantes : a) Confectionné avec solidité, en coton ou matière similaire, en bon état (sans accroc, ni déchirure). b) De couleur blanche ou presque blanche (ou de couleur bleue pour certaines compétitions de la F.I.J., de l’U.E.J. ou de la F.F.J.D.A.). c) La veste devra être suffisamment longue pour couvrir les hanches et suffisamment ample pour arriver aux mains lorsque les bras sont tendus le long du corps. La veste sera suffisamment large pour permettre de la croiser au niveau de la cage thoracique sur au moins 20 cm. Le bas des manches de la veste doit arriver au maximum à hauteur de l’articulation du poignet et au minimum à 5 cm au-dessus de celle-ci. Un espace de 10 à 15 cm (y compris les bandages) devra séparer le bras sur toute la longueur de la manche. d) Les pantalons, vierges de tout marquage, seront suffisamment longs pour couvrir les jambes et arriveront au maximum à l’articulation de la cheville et au minimum 5 cm au-dessus. e) Une ceinture de 4 à 5 cm de large en fort tissu sera nouée par- dessus la veste; cette ceinture sera d’une couleur correspondant au grade du combattant et sera nouée par un nœud plat au niveau de la taille en faisant deux fois le tour de celle- ci. Les pans de la ceinture seront d’une longueur de 20 à 30 cm. La ceinture devra être suffisamment serrée pour éviter que la veste ne sorte de celle-ci. Nota : Les Judogi « Équipe de France » sont uniquement réservés aux activités de « l’Équipe de France ».

 

2) Les combattants devront se conformer aux réglementations suivantes

Les combattants auront les ongles coupés courts et ne porteront aucun objet métallique, plastique ou autre matière qui pourrait blesser ou mettre en danger l’adversaire. Par objet métallique, plastique ou autre matière, on entend tout objet dur incorporé directement ou indirectement dans les protections et qui pourrait causer une blessure, exemple : protège-tibia ou jambière avec des baleines. Nota : les protège-dents sont autorisés.

Le fait de recouvrir d’une matière autocollante ou un autre objet dur ou métallique, telle une bague, n’est pas considéré comme suffisant.

– tout combattant qui, de l’avis de l’arbitre et/ou des juges, a les cheveux d’une longueur qui risque de gêner ou de nuire à l’autre combattant, sera tenu de les fixer fermement à l’arrière de la tête,

– les maquillages, bijoux (bagues, piercing, etc.), couvre-chefs, gants, chaussettes... sont interdits,

– les sous-vêtements ne doivent pas comporter d’armatures,

– les féminines porteront sous la veste un maillot de corps long, blanc ou presque blanc, à manches courtes, sans aucun marquage, maintenu dans le pantalon du judogi,

– seul le dossard officiel de la compétition à laquelle le judoka participe est autorisé. Ce dernier devra être enlevé à l’issue de ladite compétition.

L’arbitre devra s’assurer de la propreté corporelle des combattants. Quiconque se présentera avec un judogi sale devra aller le changer. En cas de taches de sang sur le judogi, celui-ci devra être changé immédiatement. Si le combattant ne peut ou refuse de se conformer à cet article, l’arbitre déclarera son adversaire gagnant par « Fusen-gachi » (victoire par forfait).

3) Tenue et attitude des sportifs ou délégations dans les lieux de compétitions

Pendant les compétitions, les combattant(e)s seront tenu(e)s de garder à l’esprit que les arbitres dirigent la rencontre et d’accepter les décisions données par ceux-ci.

A l’issue de la rencontre, les combattant(e)s doivent conserver une attitude digne quel que soit le résultat. Les manifestations de mauvaise humeur ou les démonstrations de joie intempestives ne sont pas une attitude digne de la part de judoka. L’observation de ces règles élémentaires contribue à maintenir l’image de marque du judo à laquelle nous devons tous être attachés.

Les dispositions ci-dessus énoncées concernant l’hygiène, la tenue et la sécurité des judoka doivent être appliquées également hors compétition.

Ils porteront un judogi blanc (veste et pantalon), propre conforme aux normes précisées dans le code sportif de la F.F.J.D.A.

Le judogi bleu (veste et pantalon) est toléré.

Le 1er combattant appelé portera une ceinture rouge, le 2e une ceinture blanche.

Les protections souples (exclusivement) sont autorisées.

 

- TEMPS DE COMBAT

Cadets-cadettes : 4 minutes

Juniors-seniors : 4 minutes filles, 5 minutes garçons

Seniors + de 36 ans : 5 minutes

Récupération : 10 minutes

 

 - FORMULE DE COMPÉTITION

Tableaux ou poules en fonction du nombre de combattants.

 

 - TEMPS DE COMBAT          

Le chronométrage aura lieu en temps réel. Le temps des combats devra être conforme à la réglementation.

En individuel et en équipes, le temps de récupération pour un combattant sera au moins égal à 10 mn entre deux combats (règles F.I.J.)

Rappel règlement d’arbitrage : Un combattant non présent après 3 appels consécutifs effectués à une minute d’intervalle, est considéré « forfait » pour le combat.

 

 - SURFACE D’ÉVOLUTION         

1) Cadets et plus âgés

a) L’aire de combat

L’aire de combat est divisée en 2 zones de couleurs différentes :

– une zone de sécurité,

– une surface intérieure.

Le total des 2 surfaces (aire de combat)  sera au minimum de 6 m × 6 m et au maximum de 10 m × 10 m.

Il est autorisé d’organiser des rencontres sur des aires de combat sans matérialisation de zone de danger sur des tapis de 6 m × 6 m au minimum et de 10 m × 10 m au maximum.

b) Surface de sécurité

La surface de sécurité est au minimum de 3 m autour de l’aire de combat et de 3 m entre deux aires de combat.

2) Minimes et plus jeunes

a) Surface de compétition

Il est autorisé d’organiser des rencontres sur des aires de combat de 5 m × 5 m.

b) Surface de sécurité

Une surface de sécurité de 2 m de largeur est autorisée tout autour des surfaces de combat.

3) Tapis de combat des rencontres internationales

Règles F.I.J.

Même réglementation que 1) sauf surface de sécurité minimum 3 m tout autour et 4 m entre deux aires de combat sauf disposition ou expérimentation particulière.

Remarques

Un ruban adhésif rouge (international : bleu) et un autre blanc de 6 cm de large et de 25 cm de long doivent être collés au centre de la surface de combat, à une distance d’environ 4 m l’un de l’autre, le rouge (international : bleu) doit se trouver à la droite de l’arbitre au début du combat.

Nota : La surface du tapis doit être indemne de toute souillure. Les taches de sang devront être nettoyées à l’alcool à 70o ou à l’eau de Javel. Voir document spécifique « dojo ».

 

 - ORGANISATION          

1) Pesées et contrôles

La durée de la pesée officielle sera précisée par circulaire pour chaque compétition. Les combattants devront être au poids à la fin du temps imparti à la pesée. Si des balances de contrôle sont mises à disposition des combattant(e)s pendant la durée officielle, une seule pesée officielle peut être appliquée.

Le contrôle des passeports judo validés et des certificats médicaux sera effectué en même temps.

Aucune tolérance ne poids ne sera admise.

Les combattant(e)s seront pesé(e)s en sous-vêtements (voire nu(e)s si les conditions l’imposent) dans un local aménagé à cet effet.

Les ateliers de pesée ne sont pas mixtes (combattants et commissaires sportifs). Leurs accès sont réservés uniquement aux athlètes et à l’organisation.

La pesée aura lieu le jour de la compétition sauf autorisation exceptionnelle délivrée par la F.F.J.D.A.

2) Tirage au sort

a) Modalités

Le tirage au sort doit être effectué au lieu et date précisés par circulaire et devant les délégués.

Seuls les noms des combattants confirmés par le responsable et possédant les pièces nécessaires seront tirés au sort.

Le tirage au sort commencé, aucun nom ne pourra être ajouté sur les listes des engagés présents.

A l’issue du tirage au sort, aucune réclamation ne sera prise en considération. Aucune exception ne sera admise.

b) Éloignement

Les deux finalistes de la compétition de l’année précédente seront éloignés.

Des têtes de série pourront être établies par le comité responsable des engagements (commission de sélection).

Au niveau district ou départemental : les ressortissants d’un même club doivent, dans la mesure du possible, être éloignés au maximum.

Au niveau régional : les ressortissants d’un même département doivent être éloignés au maximum.

Au niveau interrégional : les ressortissants d’une même région doivent être éloignés au maximum. La commission sportive d’interrégion se réserve le droit de désigner des têtes de série et d’éloigner certains combattants en fonction d’impératifs majeurs.

Au niveau national : les ressortissants d’une même région ou d’une même interrégion doivent être éloignés au maximum.

3) Formule de compétition (officiels et tournois labellisés)

– moins de 8 combattants : poule(s) ou poules et tableau final

– 8 combattants à 16 combattants : tableaux double repêchage ou poule et tableaux double repêchage

– 17 à 64 combattants : tableaux double repêchage ou poule et tableau final

Nota : le nombre de poules doit être obligatoirement un multiple de deux.

– plus de 64 combattants : tableau sans repêchage ou poules et tableau final

Comptabilisation de l’avantage décisif :

– Poule et équipes : 1 point

– Individuel en tableau : valeur de l’avantage marqué en seconde partie (relation grade/championnat)

4) Attribution des résultats

Seuls les combattants ayant effectué au moins un combat se verront remettre une médaille de classement. Pour les catégories à un seul participant, les organisateurs remettront une médaille de participation.

 

 

TOURNOIS NE-WAZA JUDO-JUJITSU DIT « BRÉSILIEN »

 

1 - Définition

La mise en place de TOURNOIS spécifiques de NE-WAZA ambitionne de redynamiser ce secteur à partir d’une réglementation propre permettant à des pratiquants débutants de tous âges de travailler en toute sécurité.

Objectifs recherchés :

Encourager la participation du plus grand nombre en adaptant les calendriers.

Privilégier la sécurité des pratiquants et la convivialité.

Arbitrage et encadrement administratif limités aux besoins.

Règlement adapté, qui privilégie les comportements offensifs, la mobilité au sol, l’expression d’un large éventail de techniques et de nombreux comportements tactiques.

Le calendrier et le règlement des tournois sont consultables sur le site fédéral.

2 - SEXE : féminin et masculin

3 - ANNÉES DE NAISSANCE

Cadets - Juniors - Seniors (cf. tableau récapitulatif des contrôles d’engagements)

4 - NATIONALITÉ

Française et étrangère telle que définie dans le code sportif.

5 - GRADES – LICENCES – PASSEPORT – CERTIFICAT MÉDICAL

Ceintures blanches, jaunes, oranges, vertes*, bleues*, marrons*, noires*.

*Sauf lors de TOURNOIS organisés en même temps que des OPENS.

La licence F.F.J.D.A. de l’année en cours

Passeport sportif de moins de 8 ans (une tolérance de validité jusqu’au 31 août de la saison est accordée)

Certificat médical obligatoire attestant de l’absence de contre-indication à la pratique du Judo, Jujitsu, en compétition datant de moins d’un an au jour de la compétition

Coordonnées

Union Sportive Judo 86

Esplanade des citoyens, Mairie

86240 Fontaine-Le-Comte

President: Dulin Bernard, 06.11.68.47.86

stephane.vanaquer@usj86.com

Copyright
Propulsé par Viaduc
Mon site.fr - Tous droits réservés
Ce site est propulsé par Viaduc