- RÈGLES D’ARBITRAGE DE LA F.I.J.        

Ce règlement d’arbitrage F.I.J. concerne toutes les manifestations sportives fédérales avec :

A – Application de la règle de l’osaekomi en bordure avec sortie de tapis

B – Application des règlements spécifiques jeunes (règlement éducatif)

C – L’obligation de se munir d’une ceinture rouge personnelle.

Les championnats seniors 1re division individuels et par équipes ne sont pas concernés par les points B et C.

Rôle et fonction de l’accompagnant

Le club a la possibilité d’accompagner dans les meilleures conditions ses élèves pendant les combats lors des compétitions. Cet accompagnant doit être licencié, être en possession de son passeport sportif, être inscrit et validé auprès de l’organisation soit directement sur place avant le début de la manifestation soit par engagement préalable. La réglementation du rôle et de la fonction de l’accompagnant doit être respectée.

Dans les cas où l’accompagnant ne respecterait pas la réglementation, la procédure suivante est appliquée :

L’arbitre avertit une première fois l’accompagnant en effectuant le geste de Shido sans annonce, dans sa direction et face à lui, et un geste avec l’autre main (bras tendu légèrement plus haut que l’épaule) l’index précisant « un avertissement ».

L’enregistrement de cet avertissement est effectué par les commissaires sportifs.

Dans le cas d’un deuxième non respect des règles par le même accompagnant durant le combat ou la compétition, l’arbitre avertira pour la deuxième fois l’accompagnant suivant la procédure ci- dessous :

L’arbitre avertit l’accompagnant en effectuant le geste de Shido, sans annonce, dans sa direction, et un geste avec l’autre main (geste de matte, sans annonce) bras tendu signifiant stop, arrêt de la fonction d’accompagnant.

L’enregistrement de cette sanction est effectué par les commissaires sportifs. L’information de cette sanction est immédiatement faite au responsable de la manifestation. Ce dernier est chargé de diffuser cette information afin que l’accompagnant sanctionné soit suspendu de son rôle.

Il est important de préciser que suivant la gravité du non respect de la réglementation du rôle et de la fonction de l’accompagnant, l’arbitre peut appliquer directement cette deuxième procédure.

A ce deuxième avertissement ou à cette application directe, l’accompagnant devra immédiatement et sans commentaire quitter la chaise, sortir du court de compétition, arrêter sa fonction d’accompagnant dans le combat en cours et pour la suite de la journée de compétition.

 

LES CHANGEMENTS (référence fiches arbitrage F.I.J., site arbitrage FFJUDO)

Harmonisation des règles d’arbitrage avec l’international

• Mise en place de la règle de l’avantage décisif pour les compétitions par équipes.

• Obligation pour les équipes d’effectuer tous les combats prévus sur la feuille de rencontre. Dans le cas contraire, l’équipe sera déclarée perdante pour la rencontre.

• Si lors d’une rencontre, la victoire d’une équipe est acquise, les accompagnants des deux équipes peuvent modifier la composition de la feuille de rencontre.

 

Accompagnant

Son rôle est d’accompagner le combattant en optimisant l’autonomie de celui-ci.

Les arbitres veilleront à appliquer strictement les consignes réglementaires et devront intervenir dans le cas où son attitude serait contraire à l’esprit du judo.

 

 - ARBITRAGE DES PERSONNES HANDICAPÉES    

Les judokas handicapés qui s’inscrivent aux différents niveaux des compétitions officielles F.F.J.D.A. doivent en respecter les règles administratives et techniques. Ils peuvent bénéficier des règles d’arbitrage adaptées qui prennent en compte leur handicap.

1) Handicap visuel

Le judoka demandant l’application de ces règles doit lors de l’inscription auprès du responsable de compétition avoir en plus du certificat habituel de non contre indication à la pratique du Judo en compétition, un certificat de l’ophtalmologiste certifiant qu’il a une acuité visuelle inférieure à 1/10e au meilleur œil avec correction et/ou un champ visuel inférieur à 20 et mentionnant l’absence de contre-indication d’ordre ophtalmologique à la pratique du judo en compétition.

Le port des lunettes est interdit pendant les combats.

Position et fonction de l’arbitre et des juges

Le juge est chargé d’accompagner le combattant à sa place dans la zone de compétition (au début et à la fin du combat), d’abord à l’extérieur de celle ci, puis à sa place de départ pour le salut de son adversaire. Il rejoindra alors sa place sur la chaise à l’angle de la surface de compétition.

L’arbitre est chargé d’accompagner et de placer le combattant au début du combat et après chaque rupture de contact avec son adversaire (après chaque Matte).

2) Handicap auditif

Les judokas demandant à bénéficier de ces règles doivent avoir en plus du certificat habituel de non contre indication à la pratique du Judo en compétition, un certificat de l’oto-rhino-laryngologiste certifiant que le judoka a une audition diminuée d’au moins 55 dB en moyenne sur l’ensemble des fréquences à chaque oreille et mentionnant l’absence de contre-indication d’ordre auditif à la pratique du judo en compétition.

Les appareils auditifs sont interdits pendant les combats.

a) Inscription : Lors de l’inscription, on veillera à faire noter sur le tableau de compétition la nature du handicap, afin de pouvoir faire prévenir suffisamment à l’avance le combattant lorsqu’il est appelé pour combattre.

b) Arbitrage : L’arbitre veillera à se placer dans le champ visuel du judoka sourd pour que celui ci puisse prendre connaissance des gestes habituels de la réglementation valide.

3) Handicap visuel et auditif

Pour les judokas atteints de surdité cécité (sourds/aveugles), l’arbitre utilisera la procédure suivante :

a) Situation d’avantage

L’arbitre tracera l’initiale de l’avantage marqué sur la paume du combattant :

Y pour un yuko, W pour un waza ari, I pour un ippon. Quand il/elle a obtenu l’avantage :

– L’arbitre tracera le signe correspondant à l’avantage marqué sur la paume de l’athlète, puis dirigera la paume vers la poitrine de l’athlète.

– Quand la valeur est attribuée à l’autre combattant :

L’arbitre utilisera la même procédure, et quand il aura tracé la valeur sur la paume, il l’a dirigera vers l’autre combattant.

4) Handicap d’un membre supérieur

Dans le cas d’une amputation du membre supérieur, pour pouvoir participer aux compétitions F.F.J.D.A. et pour des raisons de faisabilité, celle-ci ne devra pas se situer au dessus du coude. Dans ces cas-là, la longueur de la manche, et ceci quelque soit le niveau de l’amputation, devra respecter la réglementation en cours, à savoir 5 cm au dessus de l’extrémité du membre restant. Les règles d’arbitrages seront les mêmes, à charge pour l’arbitre d’adapter la règle de saisie non conforme en fonction de l’esprit du combattant.

5) Handicap d’un membre supérieur ou inférieur

Pour des raisons de sécurité, aucun judoka ne pourra porter d’orthèse ou de prothèse externe lors des compétitions.

6) Handicap mental

Pas de réglementation particulière.

 

COMMENT DEVENIR ARBITRE

        

 

1 - PRÉALABLE

Le secteur de l’arbitrage doit être compris comme faisant partie intégrante de l’activité de pratique du judo jujitsu et cela dès le club.

Pour les jeunes ou moins jeunes, être présents sur et autour des tatamis dans un rôle actif et engagé, reste une source de motivation affirmée.

Il est possible de vivre le judo dans l’arbitrage en accédant à des responsabilités, du club jusqu’au niveau international :

– commissaire sportif

– arbitre

– formateur de commissaire sportif

– évaluateur

– instructeur

Par l’arbitrage, le judoka obtient les requis et participe activement à la représentativité de son club

2 - CONDITIONS GÉNÉRALES

Quel que soit son niveau sportif, le judoka, garçon ou fille, peut suivre une formation pour évoluer dans l’arbitrage, sous réserve des conditions suivantes :

– Pour les filles et les garçons : être licencié, Benjamin(e)s, avoir le grade de ceinture verte minimum et être arbitre de club.

a) Inscriptions

Le candidat doit s’inscrire par l’intermédiaire de son professeur au niveau de département.

b) Cycle de formation

Le candidat doit assister aux séances d’arbitrage et participer à l’arbitrage suivant les convocations proposées par le département.

c) Examens

Après avoir suivi les cours et une bonne pratique, le candidat pourra être présenté aux différents examens qui prouveront sa compétence.

3 - FORMATION PARTICULIÈRE

a) Population concernée

Cette formation est exceptionnelle ; elle s’adresse à trois catégories de pratiquants :

1) Sportifs de haut niveau

Les judoka garçons ou filles de haut niveau classés internationaux et ayant participé à des sélections internationales dans l’équipe de France senior.

2) Cadres F.F.J.D.A. et enseignants B.E.E.S.

La Direction Technique Nationale, les entraîneurs nationaux, les conseillers techniques régionaux et départementaux de la F.F.J.D.A., tous les enseignants de clubs.

3) Athlètes régionaux

Les judoka, filles ou garçons, compétiteurs classés au niveau régional et inter régional, ainsi que toutes personnes qui sont inscrites dans les formations suivantes :

– sections sportives,

– pôles France et Espoirs + IRFEJ,

– écoles régionales des cadres,

– centres de formation continue et modulaire,

– stages sportifs régionaux interrégionaux, nationaux masculins et féminins.

b) Inscriptions

Le candidat doit s’inscrire auprès du responsable de la commission d’arbitrage de son département ou de sa ligue.

Cycle de formation et Examens

Les programmes de formation au niveau des écoles d’arbitrage départementales et régionales sont établis par la C.N.A.

Les examens théoriques et pratiques sont organisés sous forme :

a – d’examen de constat de niveau

b – de test d’évaluation de compétences

c – de contrôle continu sous forme de participation à des modules d’arbitrage

c) Exceptionnel

La commission nationale d’arbitrage se réserve l’étude de tout dossier particulier.

Conditions de participation aux examens d’arbitres (sauf dérogation exceptionnelle de la C.N.A.)

 

Âge minimum maximum

Grade minimum

Temps de formation

Compétition

Stages
nombre – niveau

Arbitre club

Benjamin

Ceinture verte

À l’initiative

de l’enseignant

Clubs et interclubs

Pendant les cours et/ou à l’initiative de l’enseignant

Juge arbitre

Minimes

Ceinture marron

4 heures

Niveau département

et animations régionales

Stage 1 heure

Suivi pédagogique par un tuteur

Départemental

16 ans

1er Dan

1 an

d’arbitre stagiaire

Avoir

arbitré de préférence

des compétitions

de loisirs

1 par an suivi pédagogique lors des compétitions par un formateur départemental ou tuteur arbitre

Régional

17 ans

1er

Dan

minimum

1an

au minimum

de département

Toutes les

compétitions départementales

+ compétitions de loisirs

2 par an (1 en département + 1 en région) suivi pédagogique lors des compétitions par tuteur ou par un formateur départemental et régional

Interrégional

19 ans

65 ans

2e

Dan minimum

2 ans

minimum

de région

Avoir

arbitré en

compétitions départementales

et régionales

suivi pédagogique lors des compétitions par le formateur régional ou tuteur arbitre

National

22 ans

65 ans

2e Dan

être

classé

parmi

les

meilleurs d’interrégion

Toutes les

compétitions départementales régionales et

inter régionales

et tournois labellisés

1 par an minimum suivi pédagogique lors des compétitions par le formateur d’interrégion ou tuteur arbitre

Continental B

28 ans

65 ans

2e

Dan règlement F.I.J.

classement

par la C.N.A.

Championnats de France

Suivi pédagogique par la C.N.A.

International A

28 ans

65 ans

3e Dan

sur

proposition

de la C.N.A. et de l’U.E.J.

Championnats de France, Championnats d’Europe Seniors et tournois internationaux catégoriesA

Classement U.E.J.

 

CONTENU DE L’EXAMEN
POUR L’ACCESSION AU TITRE D’ARBITRE

 

sauf dérogation exceptionnelle de la C.N.A.

Titre

Lieu

Durée

Épreuves

Résultat

Club

CLUB

À l’initiative

de l’enseignant

Gestion du combat

Les valeurs

Les gestes et annonces

Tenue et attitude

Enseignant

ou représentant

Juge-Arbitre

DÉPARTEMENT

1 journée

ou modules

Mise en situation de juge

Formateur Départemental

ou représentant

Départemental

DÉPARTEMENT

1 journée

ou modules

Al’initiative de

l’école départementale d’arbitrage

Validé par le comité

Régional

RÉGION

1 journée

ou modules

A l’initiative de l’école

régionale d’arbitrage

Validé par la ligue

Interrégional

National

NATIONAL DÉCENTRALISÉ

DANS

LES INTERRÉGIONS

1 ou

2 journées

A l’initiative de la C.N.A. sur

les 1/2 finales Juniors, seniors

selon candidatures présentées par les I.R.F.E.J.J.

Validé par la C.N.A.

Continental

CONTINENTAL

2 journées

Épreuve théorique (entretien)

Épreuve pratique

Sur décision du jury de l’U.E.J.

International

INTERNATIONAL

2 à

3 journées

Épreuve pratique

Sur décision du jury de la F.I.J.

 

 

COMMENT DEVENIR COMMISSAIRE SPORTIF

          

1 - PRÉALABLE

Un grand nombre de judoka sont attirés par les activités du secteur arbitral. Etre présent autour des tatamis, dans un rôle actif intéresse un grand nombre de pratiquants. La prise de responsabilités et l’animation directe sont des facteurs de motivation pour des judoka entreprenants.

La Commission Nationale d’Arbitrage insiste auprès des dirigeants, des cadres techniques, des enseignants, sur la nécessité d’informer les judoka garçons ou filles, sur les possibilités qui leur sont offertes pour intégrer le corps arbitral. Au-delà de l’information nous devons sensibiliser les judoka sur l’importance de faire partie du corps arbitral pour :

– l’obtention des requis, grades

– participer activement à la vie de leur club

– la connaissance des règles du jeu « le judo jujitsu »

– l’accès aux responsabilités

2 - CONDITIONS GÉNÉRALES

Quel que soit son niveau sportif, le judoka, garçon ou fille, peut suivre une formation pour évoluer dans l’arbitrage départemental, sous réserve des conditions suivantes :

Pour les garçons et les filles :

être licencié(e), au minimum Benjamin(e), ceinture jaune et commissaire sportif de club.

a) Inscriptions

Le candidat doit s’inscrire par l’intermédiaire de son professeur au niveau départemental.

b) Cycle de formation

Le candidat doit assister aux séances d’arbitrage, de formation et participer à la tenue des tables suivant les convocations proposées par le département.

c) Examens

Après avoir suivi les cours et une bonne pratique, le candidat sera présenté aux différents examens qui prouveront sa compétence.

3 - RENSEIGNEMENTS

Auprès des O.T.D.

Formateurs départementaux d’arbitrage

Coupe du jeune arbitre

Infos UV1

Infos dans Pôles France et Pôles Espoirs

 

 

CONDITIONS D’ACCESSION
AUX DIFFÉRENTS TITRES DE COMMISSAIRES SPORTIFS

       

 

Niveau

Âge souhaité

Grade souhaité

Temps de formation

Stages

Application pratique

et connaissance

Club

Benjamin

Ceinture jaune

À l’initiative

des professeurs

À l’initiative

des professeurs

– Organisation et tenue des poules

– Les gestes de l’arbitre

– Attitude

– etc. à l’initiative de l’enseignant

Département

Benjamin

Ceinture orange

modules

niveau département

(soit 6 heures)

– Utilisation de la sonorisation

– Faire un repêchage

– Suivi de tableau

– Gestion de la table en relation avec le responsable de la manifestation

– Information sur le déroulement d’un tirage au sort

– Coordonnateur ou responsable de la formation

Région

Minime

Ceinture verte

niveau régional

niveau régional

(soit 6 heures)

– 1 en département + 2 en région

– Utilisation de la sonorisation

– Faire un repêchage

– Suivi de tableau,

– Gestion de la table en relation avec le responsable de la manifestation,

– Information sur le déroulement d’un tirage au sort

– Coordonnateur ou responsable de la formation

Interrégion

Cadet

Ceinture marron

1 an de

niveau interrégional

1 stage ou

module

– 2 manifestations en région + 2 en département,

– Gestion d’une manifestation départementale et régionale

– Bonne connaissance de l’arbitrage, être du niveau départemental

National

Junior Senior

1er dan

2 ans au

niveau national

1 stage en I.R. avec sélection

– Activité en Département, Région, Interrégion

– Gestion des manifestations I.R.

– Très bonne connaissance de l’arbitrage, être du niveau régional

Sauf dérogation accordée par la C.N.A.

Les commissaires sportifs nationaux doivent participer au niveau des structures interrégionales, régionales, départementales voire district.

Tous les commissaires sportifs doivent être licenciés F.F.J.D.A.

 

COUPE DU JEUNE ARBITRE



1 - OBJECTIF

– Donner des bases théoriques et pratiques d’arbitrage à des jeunes judoka,

– Susciter des vocations d’arbitre,

– Créer une animation pour les jeunes judoka attirés par l’arbitrage,

– Impliquer les jeunes arbitres dans le corps arbitral français,

– Initier et dynamiser l’arbitrage chez les jeunes pratiquants,

– Susciter des vocations quant aux prises de responsabilités dès le club.

2 - POPULATION CONCERNÉE

Minimes masculins et féminins, cadets et cadettes (grade minimum : ceinture verte) licenciés F.F.J.D.A.

3 - NIVEAU D’APPLICATION

– Cadets/Cadettes : département, région, interrégion

– Minimes Féminins/Masculins : département, région

4 - ÉPREUVES

Théorique

Sous forme de questionnaire à choix multiples pour les niveaux département et région.

Noté sur 20 points concernant le règlement d’arbitrage et comportant au moins une question sur la tenue de poule et de tableau à double repêchage.

La partie théorique sera affectée d’un coefficient 1.

Pratique

Arbitrage et fonction de commissaire sportif lors de compétitions ou de manifestations.

Catégorie Benjamin(e) pour les Minimes et Minimes F et G pour les Cadets(tes).

Cette épreuve sera évaluée par un jury désigné par l’instructeur d’arbitrage du niveau concerné.

Elle sera notée sur 20 points d’un coefficient 2.

La note finale résultera de l’addition des deux notes obtenues, affectées de leur coefficient respectif.

Le nombre de sélectionnés pour le niveau départemental sera défini par la commission d’arbitrage de ce même niveau.

5 - ÉVALUATION

L’évaluation sera prise en charge par un jury placé sous la responsabilité de l’instructeur du niveau concerné et composé au minimum de 3 membres :

Minimum départemental : au niveau départemental

Minimum régional : au niveau régional, dont les instructeurs départementaux et adjoints

Minimum Interrégional : au niveau interrégional, désignés par la commission d’arbitrage (1 par ligue)

6 - RESPONSABILITÉS

Lors de la coupe du jeune arbitre intervenant sur une phase sélective de catégorie Benjamin ou Minime entraînant une qualification à un niveau supérieur, le jury doit veiller à ce qu’aucun combattant ne soit lésé. Pour cela, il devra intervenir immédiatement en cas de faute grave de l’équipe d’arbitres.

La définition de faute grave sera précisée par l’instructeur responsable du niveau concerné.

Exemples possibles :

– Erreur dans l’attribution d’une valeur (rouge au lieu de blanc),

– Évaluation d’une technique interdite,

– Écart de valeur important,

– Yuko au lieu de Ippon,

– Ippon au lieu de yuko.

Il est impératif de proscrire sévèrement toute intervention négative à l’égard des jeunes arbitres provenant d’éventuels accompagnants ou enseignants.

Les règles d’intervention du jury seront connues de tous et diffusées en début de manifestation à l’intention du jury, des jeunes arbitres et du public. Dans tout autre cas, le jury évalue la prestation sans intervenir.

Le déroulement des épreuves pratiques est placé sous l’entière responsabilité des arbitres qualifiés composant le jury.

7 - ÉQUIVALENCE ET RECONNAISSANCE

Récompenses

Aux 4 premiers ainsi que des diplômes de participation pour chaque jeune arbitre. A titre expérimental, les 3 jeunes arbitres vainqueurs de la Coupe Interrégionale du Jeune Arbitre participeront à l’arbitrage du criterium national « cadet-cadette ».

Équivalences

À partir du niveau départemental, la note de 14/20 à la coupe du jeune arbitre pourra servir d’équivalence pour l’obtention du requis de connaissance de l’environnement d’organisation des manifestations sportives du premier dan.

Les jeunes arbitres classés sur le podium interrégional se verront attribuer le titre d’arbitre départemental à l’obtention du grade de ceinture noire 1er dan.

Les jeunes arbitres podiums régionaux et interrégionaux participeront aux manifestations et animations sportives de niveau départemental et régional.

 
 
 
Coordonnées

Union Sportive Judo 86

Esplanade des citoyens, Mairie

86240 Fontaine-Le-Comte

President: Dulin Bernard, 06.11.68.47.86

stephane.vanaquer@usj86.com

Copyright
Propulsé par Viaduc
Mon site.fr - Tous droits réservés
Ce site est propulsé par Viaduc